I. Il ou elle ?

I l ou elle ?

Il était une fois une iconoclaste un peu idéaliste immergée dans un univers bigarré qu’elle croyait imaginaire, irréel, empli d’illuminés aux innocentes icônes. Elle s’y était inscrite par inadvertance dans l’idée d’insérer son idiome, voire, qui sait, de s’y intégrer. Il faut dire que son inspiration innée pouvait faire illusion ici. Presqu’immédiatement, on l’identifia en tant qu’idéologue de l’immoralité peut-être parce qu’elle avait commis un impair illicite en immisçant un écrit impudique sur le sexe et non pas l’amûûûûûr.

Illico, les innocents aux mains pleines sommèrent l’impudente d’aller verser ses immondices ailleurs. L’argument implicite imposait le site immaculé, impropre à incarner l’idée de la plus infime débauche. Les ignares s’auto- immunisaient ainsi contre l’illégalité, se prévenaient de leur propre illogisme qu’elle-même jugeait imbuvable. L’impolitesse en bandoulière, ils implorèrent le maître des lieux de les aider à les protéger de l’indécence, s’indignèrent de tant d’inconvenance.

L’imbroglio inquisitionnel pétri d’injures donna à l’insoumise l’idée d’ignorer les injonctions en imitant les imbéciles. Elle imagina de s’infiltrer sous une nouvelle identité, celle d’un individu qu’elle instrumentaliserait. Elle improvisa un comparse, devint IL et le tour fut joué.

Incognito, dès lors qu’IL écrivait les mêmes indiscrétions, l’auditoire inhibé s’inclinait benoîtement. L’impact immérité la laissa impavide. Il induisait l’usage immodéré de l’imparfait du subjonctif pour intéresser les intellos.

Voici l’impératif de l’interconnexion avec les imbus infantiles. L’intégration insidieuse pour intercepter et contourner les interrogatoires passe par une infusion, certes infecte, des informations. L’ingrédient incontournable étant de faire ingérer aux intermédiaires influents l’imprimé illisible d’une inclinaison illimitée et inconditionnelle pour l’insurrection plutôt insolite qui s’improvise inépuisable aux ingrats illettrés. Idem pour les idoles.

L’inconscient collectif est une manne inespérée pour un(e) imprévisible s’il se montre suffisamment imprudent. Instillez négligemment une dose d’insanité, aussitôt l’instinct des instables se met au garde à vous….

Idylle – Ignominie- Immature- Impartialité- impertinence- Impulsion- Incantatoire – Incartade- Incident Incisif – Indice – Infâmant – Inféoder- Infidélité – Inlassable Instant – Insurrection…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *