X, Y, Z

X, Y, Z (by Vernon Zola)

Le X c’est sale!! Quelle horreur!! Vous les y verrez rarement s’y aventurer ; en effet, quelle belle beauté pourrait se structurer sur un tel suffixe!!?? Certes il y aurait bien ce xylophone joli mais il est si proche phonét(h)iquement de xénophobe que brrr…ils craignent l’amalgame, ils laissent ça aux adeptes du XL en passant, ces inconscients pour qui les mots ne sont que prétextes à jeux, inventions et autres dérives sectaires peu littéraires eux, ils ont Yachting, yacht club pour tous, c’est leur côté social…ou “il est où le youki?! Hein!? Il est où!!??”

Écrire sur leur yucca ou croire que les yuppies sont des soixante huitards chevelus, drogués et désinhibés (cf X)

Ouais, le Y est plus yin et même Yang (faut de tout pour faire un monde en belles paroles!)

Y a le yack, c’est mythique comme le yéti, les yakusas, héros mystiques le chant des youyous qu’ils adoooorent, comme un plat yassa (à peine 20 euros chez Mama le resto africain du centre ville)

Y a le yoga aussi qui fait du bien, tant de bien avant de faire un bon yoghourt ; ils rêvent de yourtes et de nuits Inuits de dire youpi! la guerre est finie…(à jamais!) après avoir enfin réuni toute la Yougoslavie ce y aime la vie et il est ouvert comme eux mais malheureusement, pas facile à placer non plus

Finalement, ils l’évitent aussi…Juste un petit coup de yo yo

Non non! Pas pour parler prison mais en souvenir du fiston…

Enfin, en toute fin de cet alphabet revêche qui commençait si bien (le mois prochain championnat de tautogrammes en A, 1er prix, un calepin à escarpins)

Oui, revêche car quoi!? Y en a des flèches dans leurs carcans mais cancan se pointe le Z, plus personne ne joue au Zorro mais pas de panique, ils restent Zen ça passe toujours!! C’est gentil…zants, ils sont, peut être un quart de tour (à droite bien sur) conviendrait mieux comme 1ere lettre mais il n’y a pas de N qui tienne chez les zélateurs des us, la coutume veut que l’on consume toute arrogance, toute fantaisie s’essayant à l’ironie ou au sarcasme, pour ceux qui souffrent, un cri: solidarité pour ceux qui meurent dans l’injustice, une pétition pour le cancer, tous mes vœux de rétablissement les plus sincères et à distance ça se sert la pince sans aucun risque de concret puisque le virtuel le permet, on peut être un modèle de bienveillance tout en maintenant sous surveillance, la conduite des bonnes règles de tolérance zéro zozotant, zézayant, les zantis zoziaux se dorlotent en haïku printanier, se tripotent sans en avoir l’air et se mettent des mains, à chaque pas niais ils zèbrent l’atmosphère du zèle des séants, les bienséances grand bien leur fasse, s’accumoncellent dans un zéphyr de mots fleuris, dans des odes érodées, des appels à l’amour aussi usés qu’usités, ils placent à l’occasion une curiosité, en pleine platitude, pas pour choquer ni gout d’exotisme, mais plus surement par manque de rimes leurs poésies zygotes gigotent dans un plat sentier où les senteurs de poids sont des clichés tous leurs zéros sont au zénith d’un monde inexistant barricadés derrière des poncifs pensés, sensés montrer palette de sensations…

Allez zou!

Un zouave est un drôle, un zoulou un homme de couleur rigolo, zut! Une insulte ou un cri de révolte, zyklon, ça non, n’existera jamais en poésie tant il est tabou. Tout comme ZUP, une zone à zozos et zonas plus lointaine que l’Arizona…

ils ne veulent pas des gens qui sèment la zizanie, salissent leurs tapis, alors qu’ils auraient pu finir au zoo

Ah zut!! ça c’est pas leur style : ils aiment tout le monde et comprennent les sous france, ils les tolèrent à distance raisonnable…bien sur

Ils ont des zezettes et des zizis mais quand ils en causent, on comprend rien, leur amour seul est zigzagant, zieutant à l’occasion leurs horoscopes, rêvant secrètement d’une rubrique zodiaque

Les zélateurs des aises, bonnes us et coutumes sont vraiment des zens biens, mes amis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *